Des résultats tant par équipes qu’individuels, une constance dans les récompenses nationales : Florence Verdier, la présidente de l’association sportive, analyse les raisons de ces succès.

Les chiffres l’attestent : depuis quatre ans, l’UGolf Mionnay figure dans le top 10 français des ‘’Ecoles de Golf Espoirs’’, avec en prime un honorifique leadership régional.

L’école dombiste dont les effectifs ont doublé en dix ans (150 enfants actuellement), a en effet donné naissance à une génération talentueuse : de Lisa Marie Pagliano (U16) à Salomé Lumbaca (U10) en passant par Alexis Maire et surtout Noa Auch-Roy (champion 2017 et vice champion de France 2018 en U12), sans omettre l’équipe U16 filles accédant à la D1 hexagonale, pendant que les garçons U16 grimpaient en D2. 

Cette constance dans les résultats s’explique par une farouche volonté sportive additionnant travail en profondeur, qualité de la structure et de l’encadrement, sans oublier une école de golf labélisée.

Pourtant Mionnay partait de loin car, dans la foulée du rachat en 2008 par André Zamora*, le club a, d’abord, à la fois perdu bien des cadres mais aussi une partie  de sa culture sportive.

«  Le sport au cœur des valeurs »

« Mais  grâce au primat donné à l’école de golf, puis au magnifique outil qu’est le GolFlower mis en place par le propriétaire** et, enfin, à l’arrivée en 2013 d’un directeur tel Eric Lacoux, la mayonnaise a pris qui a permis de restructurer l’ensemble » résume Florence Verdier qui après avoir occupé divers postes au sein de l’A.S a succédé en 2018 à Edith Champeymont comme présidente.   

Arrivée en Dombes en 2002,  Florence vit et respire ‘’sport et golf’’ depuis toujours. Basque d’origine, cette dynamique quinqua, nantie d’un Index 11, a tout appris de son mentor, le pro de Mougins Louis Cassella. Mais elle préfère rebondir sur l’apport d’Eric Lacoux « Il  a su nous mettre en confiance, en nous confirmant que le sport était au cœur de ses valeurs. Dès  2014,  les premiers résultats sont apparus. » Avant de mettre en exergue d’autres atouts du club « le dynamisme des Pros, l’implication des nombreux bénévoles ASBC »  

« Mme terrain » cherche « un vrai club-house »

Autre élément prépondérant de cet essor sportif, l’appoint depuis l’an passé, du « Training Center » positionné sur l’aile ouest du GolFlower.

Initié par le club avec l’appui de partenaires, ce centre d’entraînement  hautement technologique, bénéficie de la présence de Renaud Gris, un entraîneur national qui s’occupe de la team Red Gones mais aussi des équipes ligue et FFGolf « Un réel plus pour le haut niveau et les équipes » souligne Florence « L’A.S a signé une convention pour que tous les membres puissent y être accompagnés par un pro mais il nous faut encore mieux faire connaître cet outil ludique. »

Autre commentaire de « Madame terrain » « La priorité est que tout le monde se sente bien. Etre présidente d’une AS, c’est tendre vers sport, plaisir, convivialité et respect »

D’où la détermination de ne pas oublier aussi tous les nouveaux arrivants  avec la mise en place du « Trophy Swing For You » mixant nouveaux et assidus.

Quid donc des perspectives pour l’AS en 2019*** ? « Construire sur ce projet sportif  avec l’espoir aussi d’avoir un jour un vrai club-house qui permettrait de compléter toute cette animation » lance la présidente, avant de conclure « Le Golf est une passion depuis 50 ans, et je veux lui rendre ce qu’il ma apporté. »

R.B

*Avec le soutien du restaurateur Armand Mechali et **Et l’architecte Julien Crouzet

*** Principaux rendez-vous : retrouvez notre reportage dans notre magazine Printemps 2019